Le temple "Dorique" de Bilad el Roum

Les premières nouvelles sur ce temple sont données par W.H. Browne en 1792 qui dit "Quand je me rendis de Siwa à Araschié, qui en est à environ six milles, je passai près d'un petit édifice d'ordre dorique, qui parois soit être un ancien temple. J'ignore s'il y avoit eu autrefois quelque inscription; car il n'en restait pas le moindre vestige. Les proportions de cet édifice annonçaient qu'il avoit été construit dans le beau tems de l'architecture, et cependant il n'étoit que de pierre calcaire remplié de fragment de coquillages"

Le temple est ensuite décrit par Cailliaud et dessiné par Linant de Bellefonds et après publiés par Jomard et Von Minutoli. Dans ces années une partie importante du temple était encore érigée. Le dernier voyageur à le voir encore "debout" semble être Gerard Rohlfs en 1869.

En 1904, George Steindorff a trouvé le temple complètement effondré.

Le temple est ensuite décrit par Cailliaud et dessiné par Linant de Bellefonds et après publiés par Jomard et Von Minutoli. Dans ces années une partie importante du temple était encore érigée. Le dernier voyageur à le voir encore "debout" semble être Gerard Rohlfs en 1869.

En 1904, George Steindorff a trouvé le temple complètement effondré.

Le Temple dessiné par Linant de Bellefonds en 1819

Le Temple publiés par Jomard et Von Minutoli en 1824

Le Temple complètement effondre dans la première photographie pris par George Steindorff en 1904.